lectures 2013·Mes chroniques·Mes coups de cœur ! <3·séries - sagas - feuilletons...

Delirium, tome 3 : Requiem Lauren Oliver (2013)

Résumé :

Après avoir sauvé Julian d’une condamnation à mort, Lena et ses amis regagnent la Nature. Mais celle-ci n’est plus un lieu sûr, des rebellions ont éclaté partout dans le pays et les Régulateurs sont postés à la frontière, à l’affût de toute transgression. Le gouvernement ne peut plus nier l’existence des Invalides et la menace qu’ils représentent. Tandis que Lena mène la Résistance prenant chaque fois plus de risques, sa meilleure amie Hana vit une vie sans amour au bras du jeune maire de Portland… Leurs récits se déroulent en parallèle, leurs voix alternent : quand les deux amies se retrouveront-elles ?

couv45904342

Mon avis :

C’est avec une impatience certaine que j’attendais la sortie du tome 3 de Delirium : Requiem. J’en attendais beaucoup, et je n’ai pas été déçue.

Ce troisième opus clôt la série en beauté.

J’ai vraiment eu du mal à lâcher le livre, il y a une tension extrême durant toute la lecture.  Originalité de ce tome, il s’agit d’un récit à deux voix. Les chapitres se succèdent les uns les autres, en alternant, Léna, et Hana. J’ai vraiment apprécié ce fait, car ça nous permet de suivre, les deux points de vues, et de voir avancer d’un côté la rébellion, et de l’autre les « Valides ».

« Les gens ne sont pas censés changer. C’est là toute la beauté de ce système, de cette association rationnelle de deux êtres, aux intérêts convergents et aux différences réduites au minimum. Voilà ce que nous promet le remède.
Mais c’est un mensonge. »

Nous retrouvons Lena dans la nature, avec la rébellion, exactement là ou nous l’avions quitté à la fin du tome 2. Elle se trouve dans la position du bébé dans la légende du roi Salomon, Lauren Oliver, en fait d’ailleurs mention plusieurs fois mention dans le roman. En effet Lena a le coeur partagé, elle doit faire un choix difficile. Je ne peux pas trop en dire, sous peine de révéler quelque chose d’essentiel aux personnes n’ayant pas lu le tome 2.

« J’ai la bouche si sèche, le soleil est si aveuglant. Je me détourne, me retrouvant face aux centaines et centaines d’individus expulsés de chez eux, de leur existence, contraints de vivre ici dans la poussière et la saleté, tout simplement parce qu’ils voulaient avoir le droit de sentir, de penser, de choisir. Ils ne pouvaient pas savoir qu’il s’agissait d’un autre mensonge : on n’a jamais le choix, pas vraiment. On est toujours poussé vers une voie ou une autre. Et il ne reste qu’à avancer, encore et encore, jusqu’à se retrouver sur une route qu’on n’a pas du tout rêvée. »

Il y a énormément d’actions, et de rebondissements, aussi bien du côté de la rébellion, mais également du côté d’Hana qui a pourtant été guérie. Elle devrait avoir une vie tranquille, sans soucis, et je peux vous dire que c’est loin d’être le cas. Elle se pose énormément de questions, elle doute, et commence de son côté à enquêter. Lauren Oliver, fait mention de la légende de Barbe Bleue pour Hana.

« Un vieux vers, tiré d’un texte interdit, que Raven m’a montré un jour me revient en mémoire. « Celui qui s’élance vers le ciel peut certes tomber. Mais il peut aussi s’envoler. » Le moment est venu de s’élancer. »

Ce tome est une révolution collective, une révolution majestueuse, une lutte pour la liberté, mais également une révolution personnelle.

« Le sentiment libéré dans ma poitrine – mélange de colère et de tristesse d’avoir perdu Alex, mais, surtout, de mener cette vie de bric et de broc, de confessions à demi-mot et de promesses non tenues – explose brusquement. »

Les deux héroïnes se posent énormément de questions, c’est l’heure du bilan, de se remettre en question, j’ai trouvé ce tome, assez philosophique en fait, se battre pour la liberté et l’amour, oui, mais à quel prix ?

« Nous voulions la liberté d’aimer et nous avons été transformés en guerriers, en sauvages. »

« Vivre libre ou mourir. »

« Faites tomber les murs. »

Cette saga dans sa globalité fût pour moi, l’une des meilleures dystopies que j’ai pu lire. Je suis presque déçue d’en avoir fini.

Ce livre a été publié aux Editions Hachette (Black Moon) en mars 2013.

Mon avis : ♪♪♪♪♪

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

6 réflexions au sujet de « Delirium, tome 3 : Requiem Lauren Oliver (2013) »

  1. C’est toujours un peu triste de refermer un livre en se disant qu’il n’y en aura pas d’autres… On finit par s’attacher aux personnages ! Mais quand la conclusion est belle et le lecteur satisfait, on se dit finalement qu’il n’y a pas de regrets à avoir ! Tu prendras sûrement plaisir à découvrir les autres écrits de Lauren Oliver !

    J'aime

  2. Franchement, je trouve que la qualité des tomes de Delirium va croissante. Pour le premier, j’ai eu un coup de coeur, mais après une longue hésitation, le début est assez lent à se mettre en place.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s