lectures 2013·Mes chroniques·Mes coups de cœur ! <3

Nos étoiles contraires de John Green

Le 07 mars 2013

Résumé :

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

Nos étoiles contraires

Mon avis :

Nos étoiles contraires qui vient pourtant de sortir il y a peu, est l’un des livres stars de ce début d’année 2013. Les avis fleurissent dans la blogosphère, et c’est ce qui m’a donné envie de le découvrir à mon tour.

Et je peux d’ores et déjà vous le dire : C’est un énorme coup de cœur.

John Green a su tirer parti d’un sujet très dur, voir même tabou, pour en faire un roman, tantôt drôle, (oui, j’ai bien dit drôle), tantôt émouvant, voir triste. Dans nos étoiles contraires, nous rions, nous ressentons, nous réfléchissons, et parfois nous pleurons. C’est toute cette palette de sentiments qui m’a fait aimer ce livre.
Dédramatiser le cancer, surtout chez les enfants ou les adolescents, sans pour autant nier la maladie, n’était pourtant pas chose facile, John Green a su relever ce challenge.

Tout d’abord, je tiens à souligner, que ce livre est très bien écrit. J’y ai trouvé de nombreuses références littéraires, et poétiques. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, et j’ai eu du mal à m’arrêter de lire, ce roman est addictif.

Il est vrai que je ne savais pas trop à quoi m’attendre en lisant ce bouquin. J’avais peur que ce soir trop mélodramatique, ou au contraire trop sarcastique, car bien souvent, rire d’un sujet dur, j’appelle cela de l’humour noir…
Et bien c’est tout le contraire !!! Ce livre est une petite merveille, il m’a fait réfléchir.
« Je crois qu’on peut choisir, dans la vie, comment on a envie de raconter une histoire triste et, Augustus et moi avons choisi la manière drôle […]. »

J’ai adoré les personnages, Hazel est adorable, si elle est un petit peu perdue au début du bouquin, elle n’en est pas moins courageuse, elle se sait condamnée, et elle est très mure pour son âge. Elle a avant tout peur de faire souffrir les gens qui l’aiment.
« La seule chose qui craint plus que crever d’un cancer à seize ans, c’est d’avoir un gosse qui crève d’un cancer. »

« J’ai l’impression d’être une grenade, maman. Je suis une grenade dégoupillée et, à un moment donné, je vais exploser. Alors j’aimerais autant limiter le nombre de victimes. Ok ? »

Augustus, quant à lui, va de suite s’intéresser à Hazel. Amputé d’une jambe suite à un cancer des os, il va pourtant tout faire pour redonner le sourire, quitte à tomber amoureux. Il utilise les métaphores, pour faire rire les gens, mais elles ne le sont pas pour autant moins vraies.
« Tant qu’on ne l’allume pas, la cigarette ne tue pas, a-t-il déclaré. (…) Et je n’en ai jamais allumé une seule de ma vie. C’est une sorte de métaphore. Tu glisses le truc qui tue entre tes lèvres, mais tu ne lui donnes pas le pouvoir de te tuer. »

Il y a également Isaac, l’un des meilleurs amis d’Augustus, lui aussi malade, il partage le même humour que lui. Il fait parti du groupe de soutien, et c’est grâce à lui, qu’Augustus va rencontrer Hazel.
« Augustus s’est approché de lui.

  • Ça va mieux ? A-t-il demandé ?
  • Non, a marmonné Isaac, hors d’haleine.
  • C’est le truc avec la douleur, elle exige d’être ressentie, a acquiescé Augustus en me regardant. »

Ce livre est un petit bijou, je ne peux que vous conseillez de le lire, vous n’en ressortirez pas indemne.

Je vais m’empresser de faire des recherches sur John Green, pour découvrir d’autres livres de cet auteur.

Nos étoiles contraires a été publié en Février 2013, aux Editions Nathan.

Ma note : ♪♪♪♪♪

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Une réflexion au sujet de « Nos étoiles contraires de John Green »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s