lectures 2013·Mes chroniques

Le train des orphelins, tome 1 : Jim Philippe Charlot & Xavier Fourquemin

Le 22 février 2013

Résumé :

“La vie est une chienne et moi je ne suis bon à rien. Ne cherche pas à me revoir… Ton père” 1990, dans sa résidence huppée de New-York, Harvey n’est pas surpris par la visite de Jim. 70 ans plus tôt, les deux hommes, alors de jeunes garçons, faisaient connaissance à bord d’un train des orphelins ; un système d’adoption mis en place pour endiguer le nombre massif, sur la côte Est américaine, d’enfants sans famille issus de l’émigration européenne. Embarqués dans un étrange voyage, Jim et son petit frère expérimenteront la fraternité, l’amitié, la confiance, l’entraide, mais feront aussi les frais de la trahison de ceux qui feraient tout, faute d’être bien nés, pour être bien adoptés…

_ly5C9Btmp
Mon avis :

Il s’agit d’un billet un peu spécial pour moi, maintenant. En effet, je vais vous parler d’une BD. Ce n’est absolument pas ma lecture de prédilection, et c’est la première BD que je lis depuis de nombreuses années.

Il s’agit du tome 1, du Train des Orphelins, intitulé simplement Jim.

Tout d’abord merci à Lizouzou, de m’avoir permis de découvrir cet album. C’est son billet qui m’a donné envie de la découvrir. Je vous mets le lien vers son blog, en bas de ma chronique.

Première chose : J’ai aimé. Et c’est une bonne surprise.
J’avoue que je préfère tout de même un bon roman, mais je sais dorénavant, que je peux apprécier les Bandes dessinées. Je suis assez enthousiaste quand on parle d’histoire, l’une de mes matières préférées quand j’allais en classe, et ici, cette lecture m’a permis de découvrir une période sombre de l’histoire que je ne connaissais pas.

De la fin du 19ème siècle, jusqu’en 1929, des milliers d’enfants vont être déplacés de l’Est des Etats-Unis et plus particulièrement New York, vers l’Ouest. Si au départ, ça partait d’une très bonne intention, à savoir désengorger les orphelinats surpeuplés de New York, pour envoyer ces enfants vers des familles d’adoptants, la procédure a bien vite dégénérée, sans pour autant s’arrêter.

Voilà le thème de cet album, qui m’a vraiment plu. Mais un gros bémol pour moi, une Bande dessinée c’est bien trop court. Et cet album ne possède pas de fin, il se termine de façon très abrupte, et pour découvrir la suite, il faut acheter le second opus. Je vais bien sur m’empresser de le faire très rapidement.

Les illustrations sont très claires et les tons employés sont assez vifs et colorés. C’est très agréable à l’œil. La couverture est très jolie également.

J’ai par contre aimé le reportage et documentaire historique à la fin, pour en apprendre plus sur cette époque et sur les faits relatés dans la Bande dessinée.

Cet album a été publié aux Editions Bamboo (collection Grand Angle) en 2012.

Ma note : ♪♪♪♪

Publicités

Une réflexion au sujet de « Le train des orphelins, tome 1 : Jim Philippe Charlot & Xavier Fourquemin »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s