Lectures 2012

Sauver Noël de Romain Sardou

Le 20 décembre 2012

Résumé :

Londres, hiver 1554. Gloria Pickwick, gouvernante d’un respectable lord, considère d’un œil très suspicieux l’arrivée de leur nouveau voisin. Qui est vraiment cet étrange baron Ahriman ? Mille rumeurs courent à son sujet. Parfais, une diligence conduit des gens chez lui… et on ne les revoit jamais ! Arrive le 24 décembre. Tous les enfants se couchent en rêvant au lendemain. Mais le Père Noël ne vient pas. Aucun cadeau au pied des sapins illuminés. Une maison, et une seule, fait la fête ce jour-là… Celle du sinistre baron. C’en est trop pour Gloria, qui prend l’affaire en main. Harold, un petit garçon futé, s’engage à ses côtés, avec des renforts insolites : des lutins, une fée, des oies douées de parole. L’objectif de cette drôle de troupe : sauver Noël ! Si c’est encore possible…

sauver noel
Mon avis :

Si je suis une grande adepte de la littérature Jeunesse et Young Adult, les contes ne sont pas spécialement ma tasse de thé. Mais en cette période de fêtes de fin d’année, je pense qu’il s’agit là,de la période idéale pour découvrir ce livre.

Je dois dire que j’ai été agréablement surprise, ce conte, je trouve, n’est pas spécialement centré sur un jeune public, au contraire.

L’écriture est très agréable, et donne une impression de charme ancien, pourtant, il s’agit bel et bien d’un auteur de notre époque. Romain Sardou a su adapter son écriture à ce type de livre, et s’en est que plus agréable à lire. J’ai eu l’impression de plonger dans un roman de Charles Dickens.

Les personnages sont attachants, mention spéciale à Gloria Pickwick. Il s’agit d’une gouvernante dynamique, au caractère bien trempée, très dynamique, c’est elle qui rythme toute l’intrigue de ce roman.

Dommage, pour moi, il s’agit apparemment du second tome, même si ça ne m’a pas spécialement gêné dans ma lecture, j’aurai préféré commencé par le premier, « Une seconde avant Noël ».

L’intrigue, même si elle est assez facile à deviner, et assez classique de ce genre de livre m’a bien plu. C’est pour moi, une lecture-plaisir, idéal, en cette période ou je suis un peu débordée. Elle m’a rappelée les histoires du soir avant de se coucher, et m’a replongée dans les rêves d’enfants.

Morceaux choisis :

La course qui s’en suivit fut prodigieuse : les êtres se mettaient à pourchasser nos amis et, partout, les volets ou les rideaux des fenêtres étaient tirés d’eux-mêmes pour barrer l’entrée du jour ! Le petit garçon se jetait dessus au fur et à mesure pour les rouvrir. Dès qu’un gaillard fantomatique était proche d’attraper Gloria à la gorge, un rayon de lumière l’effaçait promptement.
D’autres reparaissaient ailleurs, émergeant des lattes du parquet comme des zombies de la terre d’un cimetière.

Devant un océan, il y a ceux qui vont s’imaginer des voyages merveilleux et d’autres qui n’y verront que le mal de cœur qui les attend.
Devant un ciel étoilé, il y a ceux qui sentiront partout des mondes porteurs de vie et d’autres qui n’y verront que du vide béant et silencieux.
Chacun croit à l’invisible selon sa nature

Ce livre a été publié aux Editions Pocket en 2008.

Ma note : ♪♪♪♪

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s