Lectures 2012

Le Voyageur de papier Jean-Claude Perrier

Le 19 décembre 2012

Résumé :
« Les livres, pour moi, dès le début, constituèrent un refuge, un rempart contre un monde des adultes qui ne m’inspirait qu’une confiance limitée. Un remède aussi à ma solitude, puisque j’étais un enfant unique pris dans la tourmente d’une famille décomposée […]. Dès que j’eus appris à lire, le livre m’est apparu comme un frère naturel.
Les livres sont mon oxygène, mes guides tout au long de mon parcours. Je suis un voyageur de papier. »

De l’Inde de Malraux au Congo de Gide, en passant par le vison de Michèle Morgan, une galerie de portraits – évocations tendres et complices – jalonne le parcours du narrateur. Au détour d’un poème, d’un voyage, d’une chanson, on croise Duras, Sagan, Mandiargues, Michaux, Jonasz ou Berger, et les grandes figures de l’édition telles Françoise Verny ou Simone Gallimard. Celles et ceux qui ont permis au romancier de se construire.

Observateur aigu, confident espiègle, Jean-Claude Perrier traverse son époque et décode le milieu. Son hommage à la littérature est un exercice d’admiration. Le Voyageur de papier, porté par une écriture jubilatoire, donne à vivre, ou à revivre, ces moments de plaisir qu’offre la lecture.

voyageur
Mon avis :

J’ai découvert ce livre grâce à Lizouzou, qui a eu la gentillesse de me le prêter. Je savais d’emblée que je prenais un risque avec ce livre. En effet, il est complètement en dehors de tout ce que j’ai pu déjà lire. Mais j’ai eu envie d’essayer, ce genre de lecture. Quelque chose dans le billet de Lizouzou, que vous pouvez trouver ci-dessous, m’a donné envie de découvrir ce titre.

http://lespetitslivresdelizouzou.hautetfort.com/archive/2012/10/09/le-voyageur-de-papier-de-jean-claude-perrier.html

Je ne dirai pas que j’ai aimé, ce serait mentir. Je me suis ennuyée. Je ne suis pas habituée aux biographies, et je dois dire qu’il ne se passe pas grand-chose. Il n’y a pas d’action, mais c’est un peu normal pour ce genre de livre. Mais je n’ai jamais pensé interrompre ma lecture. C’est très bien écrit, c’est beau et parfois même poétique. Le titre du livre colle parfaitement au thème et à l’auteur. Nous plongeons avec lui, dans le monde de l’édition, du journalisme, des auteurs célèbres ou classiques.

L’auteur nous raconte sa vie, dans le monde littéraire, il nous livre ses rencontres parfois fabuleuses dans le monde des auteurs, littéraires, mais pas seulement, il rencontre aussi de célèbre auteur-compositeur tels que Michel Berger ou Serge Gainsbourg.

Même si je n’ai pas vraiment aimé ce livre, je suis heureuse d’avoir pu le découvrir lui, ainsi que son auteur. J’ai vraiment apprécié l’écriture de cette biographie, et je vous en fais partager deux extraits.

Pourtant peu dogmatiques ni coutumiers des « grands mots », mon grand-père Maurice, poilu rescapé de Verdun, et mon père Lucien, prisonnier de guerre en 1940, ne transigeaient pas avec ces valeurs-là : la France, le devoir, le service de la patrie n’étaient pas chez nous des notions abstraites. On n’avait pas besoin de rodomontades, de prêter serment ni de se gargariser avec « l’identité nationale ». Le patriotisme est chez moi à la fois génétique et culturel, et je me réjouis que le mot ne soit plus tabou aujourd’hui, même s’il est parfois dévoyé. La France n’est grande que lorsqu’elle est ouverte à l’autre, hospitalière ; et malheureuse quand on lui prêche le repli sur soi parce qu’on n’a aucun rêve digne d’elle à lui offrir.

Les livres, pour moi, dès le début, constituèrent un refuge, un rempart contre un monde des adultes qui ne m’inspirait qu’une confiance limitée. Un remède aussi à ma solitude, puisque j’étais un enfant unique pris dans la tourmente d’une famille décomposée […]. Dès que j’eus appris à lire, le livre m’est apparu comme un frère naturel. Les livres sont mon oxygène, mes guides tout au long de mon parcours. Je suis un voyageur de papier.

Ce livre a été publié aux Editions Heloïse d’Ormesson en 2012.

Ma note : ♪♪

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s