Lectures 2012·Lectures Communes

Le diable s’habille en Prada de Lauren Weisberger

Le 30 novembre 2012

Résumé :
Andrea n’en revient pas : même avec ses fringues dépareillées, elle l’a décroché, ce job de rêve. La jeune femme de vingt-trois ans va enfin intégrer la rédaction de Runway, prestigieux magazine de mode new-yorkais ! Et devenir l’assistante personnelle de la rédactrice en chef, la papesse du bon goût, la dénommée Miranda Priestly. Une chance inouïe pour Andrea : des milliers d’autres filles se damneraient pour être à sa place ! Mais derrière les strass et les paillettes de cette usine à rêves se cache un enfer peuplé de talons aiguilles et de langues de vipère. Leurs raisons de vivre ? Répondre à TOUTES les angoisses existentielles de la déesse Miranda. Justement, cette dernière vient de trouver une nouvelle victime de la mode :  » An-dre-ââ « …

lediableprada
Mon avis :

En farfouillant sur le forum de Livraddict, comme je le fais souvent, je suis « tombée » sur la lecture commune pour Le Diable d’habille en Prada, livre qui traîne dans ma PAL, depuis plus d’un an. Je me suis dis, c’est l’occasion ou jamais d’enfin prendre le temps de le lire.

Je dois dire que ce livre est vraiment agréable à lire, malheureusement, je connais l’histoire sur le bout des doigts, ayant vu le film plusieurs fois. Je dois dire que j’ai été gênée dans ma lecture, car même si comme souvent certains éléments changent, le film était trop présent dans mes souvenirs, et du coup je ne pouvais pas m’empêcher de comparer les deux, et je n’ai eu que peu de surprises dans le scénario, je savais plus ou moins à l’avance ce qui allait se passer. Ce n’est bien sur pas la faute de l’auteure de ce roman, et je vais essayer de ne pas trop en tenir compte dans mon avis.

Andréa est un personnage très attachant mais un peu nunuche, au service d’une patronne exigeante et tyrannique. Il en découle toute une série de péripéties, en effet les demandes ou plutôt les ordres de Miranda (le tyran), sont plus que difficiles à satisfaire. Bienvenue dans le monde de la mode avec un grand M.

Ce roman, même si il est exagéré est basé sur une histoire vraie. Il est très bien écrit. C’est de la chick-lit mais qui ne tombe ni dans le mélodrame, ni dans l’extrême comédie. Ce livre est sympathique et léger à lire.
Par contre un gros bémol, même s’il s’agit du thème principal, les longues suites de phrases énumérant les diverses marques de fringues ou de produits de beauté du monde entier, m’ont assez vite lassées. Ces longueurs m’ont vraiment dérangé dans ma lecture.

Morceaux choisis

Voilà donc où m’avaient menée mes quatre années d’étude consacrées à analyser et décortiquer par le menu romans, pièces de théâtre, nouvelles et poèmes : à consoler une bestiole pourrie gâtée avec une tronche de chauve-souris tout en essayant de ne pas démolir une voiture qui ne m’appartenait pas et qui coûtait la peau du bas du dos.

Tu ne souhaites pas réellement sa mort ai je pensé en m’étirant sur le siège arrière. Car si elle meurt tu perds tout espoir de la tuer de tes propres mains. Et ça ce serait vraiment dommage.

J’ai passé un moment sympathique mais sans plus.

Ma note : ♪♪♪

Publicités

Une réflexion au sujet de « Le diable s’habille en Prada de Lauren Weisberger »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s