Lectures 2012·séries - sagas - feuilletons...

Cinquante nuances de Grey, tome 1 E. L. James

Le 05 novembre 2012

Résumé :

Romantique, libérateur et totalement addictif, ce roman vous obsédera, vous possédera et vous marquera à jamais.

Lorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête.

Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble.

Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets…

50nuances
Mon avis :
Intriguée par tout le ramdam, et le battage médiatique autour de ce livre, j’ai cédé à ma curiosité et à mon impulsion, et j’ai lu Cinquante nuances de Grey ce week-end.

Je dois dire que je suis plutôt surprise, je m’attendais à quelque chose de plus hard, et je dois dire qu’au contraire, il n’y a rien d’outrageusement choquant, je m’attendais à pire, du moins pour une adulte, je ne laisserai pas ce roman dans les mains d’une jeune fille inexpérimentée.

Anastasia est une jeune étudiante qui remplace au pied levé sa colocataire malade pour interviewer Christian GREY, un très jeune PDG milliardaire. Elle tombe immédiatement sous son charme. Et on pourrait croire qu’il s’agit d’un simple conte de fée revue à la sauce du 21ème siècle. Il n’en est rien. Les scènes de sexe sont très très présentes et décrites assez précisément, et je pense qu’il s’agit plutôt d’un roman pornographique que d’un roman érotique. Le vocabulaire est assez cru, et Christian Grey est un surhomme, je vous passe les détails….

J’ai lu à plusieurs endroits sur le net, qu’il y avait un parallèle avec Twilight, et je dois dire que j’ai trouvé pas mal de similitudes entre Bella et Anastasia, qui sont toutes les deux attirées par un personnage masculin mystérieux voir dangereux, et qui sont plutôt maladroites et nunuches.

Nous avons donc d’un côté une jeune fille vierge complètement inexpérimentée et fleur bleue, pauvre et étudiante qui rencontre un PDG milliardaire, beau comme un dieu, et sadomasochiste. Un sacré cocktail !!!!

Le personnage d’Ana m’a rapidement agacé, par contre le personnage de Grey, garde une part de mystère intéressante, et on devine un personnage qui cache une blessure importante et qui ne nous est pas dévoilée à la fin, du coup, je pense que je lirai tout de même la suite.

L’écriture reste agréable et fluide, ça se lit très très vite.

Morceaux choisis (j’essai de choisir les plus softs, je ne voudrai choquer personne) :

De sa main libre, il saisit mes cheveux sur ma nuque, les enroule dans son poing et tire dessus pour m’immobiliser la tête. Je suis clouée sous lui, sans défense.

….

Il me ramène à la voiture en me tenant toujours par la main. Voilà ce qui me déroute le plus chez lui : ce contact peau sur peau, si normal, si intime. Je n’arrive pas à concilier un geste aussi tendre et banal avec ce qu’il veut me faire dans… la Chambre Rouge de la Douleur.

Ma note : ♪♪♪

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s