Lectures 2012·séries - sagas - feuilletons...

Le Dernier jardin, tome 1 : Éphémère Lauren DeStefano (2011)

Le 23 octobre 2012

Résumé

Que faire de sa vie quand on connaît la date exacte de sa mort ?
Les scientifiques ont créé des enfants génétiquement parfaits, immunisés contre toutes les maladies. L’humanité a cru voir son avenir assuré…jusqu’au jour où le verdict accablant est tombé. Ces jeunes gens ont une espérance de vie incroyablement courte : 25 ans pour les hommes, 20 ans pour les femmes, sans exception. Dans ce monde désolé, des jeunes filles sont kidnappées et contraintes à des mariages polygames pour la survie de l’espèce.
Rhine, âgée de seize ans, a été enlevée de force à son frère. Elle se réveille enfermée dans une prison dorée, un manoir où des serviteurs veillent à ses moindres désirs. Malgré l’amour sincère de son mari et la confiance qui s’instaure petit à petit avec ses sœurs épouses, Rhine n’a qu’une idée en tête : s’enfuir de cet endroit.

ephemere
Mon avis :

Je tiens d’abord à souligner que la couverture de ce livre m’a tout de suite attirée, elle est vraiment superbe et c’est elle qui m’a donné envie de lire ce livre.
Le dernier jardin est une dystopie, genre littéraire en vogue en ce moment, et l’un de mes thèmes de prédilection. Malheureusement, je suis un peu déçue par ce livre, et je n’ai pas réussi à me plonger dans l’histoire.
Le livre est pourtant écrit à la première personne, mais malgré tout, je pense que le manque d’action dans la majeure partie du livre m’a assez vite lassé. Le scénario pourtant est assez original, puisque l’humanité voit mourir ses enfants très rapidement, 25 ans pour les garçons, et 20 ans pour les filles.
L’écriture de l’auteure est très fluide et très agréable, les personnages sont malgré tout intéressants, Rhine, le personnage principal, déborde d’une soif de liberté, guidée par son idée fixe de retrouver son frère jumeau, Linden quant à lui est énigmatique, et j’ai du mal à le comprendre.
Je lirai sûrement la suite, puisque je possède le tome 2, mais je dois dire que j’attends un peu plus d’action, et que j’espère ne pas être déçue.

Morceaux choisis :
L’amour est une chose naturelle. Même l’espèce humaine n’a plus rien de naturel. Nous sommes de pâles copies mourantes. Quelle ironie, que cela finisse par ce simulacre de mariage.

Ce livre est paru aux éditions Castelmore en 2011.

Ma note : ♪♪♪

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s